Seul à bord ?

Nouveau
Le règlement de participation de la 2ème Journée-Découverte Circuit accepte désormais que les participants accueillent un passager. Cependant, cette possibilité est limitée à la 1ère prise de piste (les séances du matin). L’organisation attire toutefois l’attention des conducteurs « accompagnés » de ce qu’ils en prennent toute la responsabilité (conformément aux règles et lois régissant notre circulation sur route.
Pas de limite pour ce qui concerne la prise d’images embarquée. Les spécialistes es-vidéo et es-TV vous l’affirmeront, les images prises par un passager ne donnent pas grand chose de valable ; le mieux est de fixer la caméra dans la voiture, par exemple sur l’appui-tête du siège passager.

Yvette Fontaine, la marraine

Champion de Belgique (il n’y a pas d’erreur, à l’époque elle a devancé les hommes dans cette discipline réputée masculine), pilote émérite, photo yvetterecordman (et recordwoman) de vitesse sur… utilitaire (cela tombe bien alors que s’ouvre le Salon de Bruxelles des… utilitaires),
Yvette Fontaine fait partie de notre aventure. Elle en est la marraine, avec l’espoir de découvrir peut-être de nouveaux talents.
Et pourquoi pas des filles qui, elles aussi, aiment souvent conduire vite et bien ?

Vos questions, nos réponses

Des questions nous ont déjà été posées à propos de notre organisation du 17 mars dernier. Nous rappelons ici nos réponses, d’autant qu’elles sont d’application pour nos prochaines organisations. Surtout, n’hésitez pas à nous en poser d’autres ; les réponses seront publiées dans cette rubrique !

Une bonne nouvelle
Sur base d’informations erronées, nous proposons une assurance individuelle optionnelle dans le cadre de notre prochain meeting ; cette couverture coûte 17 euros.

Chuuuutttttt !
Vous l’aurez lu dans notre « règlement », les voitures participants à la « 2ème Journée Découverte Circuit » se doivent d’être si-len-cieu-ses !
Ce n’est pas nouveau pour Rétrorganisation ; dès 1973, dès nos premières organisations, nos règlements imposaient aux voitures d’être conformes au code de la route.
Certains croient que, bruyantes,nos voitures sont plus spectaculaires ; sans doute cela participe-t-il au spectacle. Mais nous avons de tous temps été certains que le respect des autres (anti-sport auto par exemple) ne pouvait être qu’un plus dans la défense de notre sport favori !

Course ou pas course ?
La question revient régulièrement : Rétrorganisation reprend-elle le chemin de l’organisation de courses pour amateurs ? La réponse est claire : notre souhait est de remettre en place le niveau amateur qui a permis à certains de se « faire les dents » avec l’envie de grimper de niveaux, et à beaucoup d’autres de… se faire plaisir !
Les contacts avec le RACB Sport ont été établi lors d’une réunion en ses bureaux de Bruxelles le 4 juillet 2012 déjà, mais faute d’interlocuteur efficace, nos demandes sont restées sans suite.
En début d’année, le RACB Sport a connu quelques retouches administratives ; son nouveau Directeur Général, Xavien SCHENE, a accepté de nous rencontrer.
Depuis le 17 mars, nos organisations n’ont d’autre objet que de rassembler tous ceux qui, depuis 40 ans, nous ont suivis, faire la fête au sport auto amateur, et permettre de rouler dans les meilleures conditions sur un circuit dont le nom est incontestablement associé à notre association, vu le nombre d’événements que nous y avons organisés.
Un chronométrage sera mis en place pour ces journées de retrouvailles, non pour établir des classements de valeurs, mais pour permettre à chacun de s’évaluer et d’envisager son avenir en piste.

Arceau or not arceau ?
Tout comme dans les années ’74 à ’90, la vocation de notre organisation est de permettre aux amateurs de prendre la piste, de s’initier ou d’assouvir le plaisir de la conduite rapide. Pas besoin pour participer de voiture « préparée », pas même équipée d’un arceau de sécurité. Si cet équipement est incontournable en rallye, il est très rare de voir un arbre soudainement traverser la piste, particulièrement à Mettet ! Les exceptions concernent les véhicules dont la structure (carrosserie) aurait été modifiée, par exemple avec des éléments légers et peu rigide (polyester), bien sûr les cabriolets pour lesquels la protection des passagers ne serait pas spécifiquement étudiée ; dans ce cas, l’arceau est OBLIGATOIRE ! Logique, non ?